Interventions en séance du Conseil Municipal du 20/06/2014

Sommaire :

1.15 – OCTROI D’UN FONDS DE CONCOURS A LA MÉTROPOLE NICE COTE D’AZUR POUR LA RÉALISATION DE LA LIGNE 2 DU TRAMWAY

21.1 – ATTRIBUTION ET DÉNOMINATION DE RUES ET DE PLAQUES COMMÉMORATIVES


1.15 – OCTROI D’UN FONDS DE CONCOURS A LA MÉTROPOLE NICE COTE D’AZUR POUR LA RÉALISATION DE LA LIGNE 2 DU TRAMWAY

M. CONCAS

D’un mot d’un seul, sans préjudice des intervenants et des interventions qui ont été faites antérieurement, la technique du fonds de concours est assez originale puisque c’est ce petit tour de passe-passe législatif qui permet de contourner les financements croisés et permettre à des EPCI de pouvoir nourrir sur le plan budgétaire un certain nombre des dossiers. La réalité est ailleurs ; elle est dans le fait que lorsque la Métropole compose son dossier de ligne 2 du tramway elle ne prend pas en considération – et c’est d’ailleurs le sens de la DUP qui a été rendue par le préfet – les sommes que vous nous demandez aujourd’hui de voter. Cela veut dire que ce qui est demandé de voter aujourd’hui fait novation par rapport au projet initial et c’est tellement vrai d’ailleurs que ces 50 M€ vous vous êtes bien gardé de les indiquer aux niçoises et aux niçois pendant la campagne électorale. Peut-être auraient-ils modifié le regard et le jugement qu’ils portent sur ce dossier s’ils avaient eu connaissance de cette délibération à l’encontre de laquelle nous voterons tous les quatre.

21.1 – ATTRIBUTION ET DÉNOMINATION DE RUES ET DE PLAQUES COMMÉMORATIVES

M. CONCAS

D’abord, il y a celle que je vous ai faite le 14 mai 2014, vous proposant d’honorer la mémoire de Max Cavaglione, mais peut-être aurez-vous l’occasion dans les jours ou les semaines qui viennent de me répondre.

Je voudrais vous parler d’Auguste Charlois. Si vous me dites que vous ne le connaissez pas, c’est normal, je ne vous en voudrai pas puisque les Niçoises et les Niçois n’ont pas le plaisir de voir son excellent travail, alors même qu’assassiné au pied du 2, rue Gubernatis, en 1910, dans un drame passionnel absolument incroyable et qui avait défrayé la chronique judiciaire. Auguste Charlois était l’astronome réputé de l’Observatoire de Nice puisqu’il a découvert 110 astéroïdes, dont un qui porte son nom. Et la communauté de l’astronomie niçoise souhaiterait qu’une plaque soit mise au 2, rue Gubernatis, pour que les Niçoises et les Niçois et celles et ceux qui visitent notre belle ville de Nice puissent être informés qu’en ce lieu, et pendant 46 ans, un homme qui a découvert 110 astéroïdes et qui assurait la renommée de l’observatoire, y a vécu et y est mort. C’était ma proposition.

Leave a reply