Interventions en séance du Conseil Municipal du 13/10/2016 

Sommaire :

12.5 –  GESTION DÉLÉGUÉE DES TOILETTES PUBLIQUES – DESCENTE CROTTI – JARDIN ALBERT 1ER – PARC DU CHÂTEAU – PROMENADE DU PAILLON ET PLAGE BAMBOU – APPROBATION DU CHOIX DU DÉLÉGATAIRE – ATTRIBUTION DU CONTRAT

29.8 – ANNULATION DU NICE JAZZ FESTIVAL 2016 – PROTOCOLE TRANSACTIONNEL AVEC LA SOCIÉTÉ SAS CAR – REMBOURSEMENT DES REDEVANCES D’OCCUPATION DU DOMAINE PUBLIC DES STANDS COMMERÇANTS

30.2 – DÉCISIONS MODIFICATIVES – EXERCICE 2016 – BUDGET PRINCIPAL – BUDGET ANNEXE DE L’OPÉRA (DM N° 2) ET BUDGET ANNEXE DE LA RÉGIE AUTONOME DES COMPTOIRS DE VENTE DANS LES MUSÉES (DM N° 1) – TRANSFERTS DE CRÉDITS ET OUVERTURE DE CRÉDITS NOUVEAUX 

46.1 – CRÉATION D’UN PARTENARIAT AVEC LES GRANDES ENSEIGNES ET LE COMMERCE DE PROXIMITÉ

 

___________________________________________________________________________________________________________________

12.5 –  GESTION DÉLÉGUÉE DES TOILETTES PUBLIQUES – DESCENTE CROTTI – JARDIN ALBERT 1ER – PARC DU CHÂTEAU – PROMENADE DU PAILLON ET PLAGE BAMBOU – APPROBATION DU CHOIX DU DÉLÉGATAIRE – ATTRIBUTION DU CONTRAT

 

Marc CONCAS

Une simple remarque concernant la délibération 12.5. Rien de prestigieux au regard de la question du Nikaïa ou du club hippique de Nice puisqu’il s’agit des toilettes publiques. Mais, c’est important, et il faut que l’on aborde cette question. Non pas pour vous dire que l’on a trouvé dans la convention des éléments de nature à ne pas nous faire voter cette délibération, nous la voterons, mais je voudrais rebondir sur une question qui a agité bon nombre d’utilisateurs et de visiteurs de la bibliothèque Louis Nucéra, qui se sont emparés de cette question pour déplorer le fait que les toilettes étaient fermées depuis longtemps. Une pétition a circulé, et notre grand quotidien local s’en est d’ailleurs emparé puisque, en date du 16 septembre, une page entière a été consacrée à cette question. Donc, je vous la pose : que faisons-nous des toilettes de cette bibliothèque, les autres allant très bien ?

J’ajoute, pour être complet et ramasser mon propos, que ces toilettes avaient été fermées pour des questions liées à la sécurité parce qu’elles seraient le théâtre de trafics de tous ordres. N’est-ce pas aussi le cas des toilettes publiques dont nous donnons la délégation ? Quelles sont les mesures de surveillance que nous prenons en ce qui les concerne ?

 

29.8 – ANNULATION DU NICE JAZZ FESTIVAL 2016 – PROTOCOLE TRANSACTIONNEL AVEC LA SOCIÉTÉ SAS CAR – REMBOURSEMENT DES REDEVANCES D’OCCUPATION DU DOMAINE PUBLIC DES STANDS COMMERÇANTS

[…]

Marc CONCAS

La délibération 29.8 ne pose pas de problème en ce qui concerne sa première moitié puisqu’il est légitime de restituer aux commerçants, qui avaient réservé les emplacements au Nice Jazz Festival, les redevances que nous avions perçues. En revanche, le protocole d’accord avec la société Car me semble poser difficulté.

Cette société a réservé 17 véhicules. Finalement, la manifestation ayant été annulée, elle les a récupérés. Le protocole nous montre que nous leur payons 100 % de leur facturation. Alors même qu’il s’agit d’une société niçoise et qu’un élan de solidarité général a fait qu’un bon nombre de Niçois a su faire ce type d’effort dans ce contexte douloureux, là je vois que, non seulement cette société niçoise n’en fait pas, mais, de surcroît, le protocole d’accord nous dit que les parties se sont fait des concessions réciproques. Je cherche désespérément quelle concession a pu nous faire la société Car à qui nous versons 100 % de sa facturation.

[…]

La délibération n° 29.8, mise aux voix, est adoptée à l’unanimité.

 

30.2 – DÉCISIONS MODIFICATIVES – EXERCICE 2016 – BUDGET PRINCIPAL – BUDGET ANNEXE DE L’OPÉRA (DM N° 2) ET BUDGET ANNEXE DE LA RÉGIE AUTONOME DES COMPTOIRS DE VENTE DANS LES MUSÉES (DM N° 1) – TRANSFERTS DE CRÉDITS ET OUVERTURE DE CRÉDITS NOUVEAUX 

Marc CONCAS

Mon propos ne portera que sur la délibération 30.2, et j’ai envie de prolonger, en abordant les dossiers budgétaires, la tonalité consensuelle du début de séance. Je vais vous surprendre en vous indiquant que notre groupe va voter les dossiers budgétaires, alors même que, sur le plan de la forme, ils auraient mérité un découpage et d’isoler l’Opéra et les musées. Mais, fort heureusement, ce que nous avons lu nous laisse penser que le vote positif est la bonne solution.

Sur l’Opéra : 200 000 € de moins, on va s’en réjouir. Je pense qu’André Chauvet le dira dans sa réponse.

Sur les musées : rien à dire.

Quant au budget primitif qui se trouve modifié par cette DM, les ajustements ne portent que sur des ajustements post-attentat.

Au bénéfice de ces modestes observations, nous voterons cette délibération.

46.1 – CRÉATION D’UN PARTENARIAT AVEC LES GRANDES ENSEIGNES ET LE COMMERCE DE PROXIMITÉ

Marc CONCAS

Mon propos porte sur la délibération 46.1, dont le libellé tranche singulièrement avec le contenu puisqu’on y lit « Création d’un partenariat avec les grandes enseignes et le commerce de proximité », mais je ne vois pas ou peu de commerces de proximité.

L’idée qui consiste à dynamiser le commerce et à trouver des solutions originales telle que la constitution d’une association où l’on retrouve un certain nombre de partenaires, et repérer les lieux où l’on doit créer des animations un peu spécifiques est une bonne idée. Mais, lorsque l’on rentre dans le détail des statuts et que l’on regarde qui sont les membres fondateurs, on s’aperçoit qu’il ne s’agit que de grands opérateurs de la grande distribution. IKEA qui arrive sans être là. Les Galeries Lafayette, Carrefour, Leclerc, Nice One, Nice Etoile. De commerces de proximité, je ne vois pas ou peu, hormis la Fédération du commerce qui va disposer de deux voix et de deux sièges au sein de cette structure.

Mon idée est la suivante : c’est une abstention vigilante de la part de notre groupe parce que le commerce de proximité doit être défendu, je n’ai pas le sentiment que la proposition qui nous est faite aille dans ce sens-là. Nous allons vous donner le bénéfice du doute, nous allons laisser à cette association le soin de se constituer.

J’ai vu de quelle manière les adhésions pouvaient se faire. Et on verra si, au titre du commerce de proximité, les petits commerçants niçois – mais qui sont des grands noms – pourront figurer aux côtés de ces opérateurs qui nous font un peu de mal sur l’ouest de cette ville.

[…]

La délibération n° 46.1, mise aux voix, est adoptée à l’unanimité des suffrages exprimés. 

S’abstiennent :

  • Christine Doréjo
  • Patrick Allemand
  • Paul Cuturello
  • Marc
  • Fabrice Decoupigny (pouvoir de Juliette Chesnel)