Nicolas Sarkozy invité pour l’inauguration d’une rue Charles Pasqua : peut-être pas l’idée du siècle !

Dans une période où, pour l’opinion publique, la perception de l’intégrité des hommes politiques est au plus bas, choisir d’inviter une personnalité politique empêtrée dans plusieurs affaires judiciaires ne semble pas vraiment le meilleur choix pour inaugurer une rue portant le nom d’une autre personnalité condamnée lourdement par deux fois pour financement illégal de campagne électorale, complicité d’abus de biens sociaux et recel, mais aussi pour détournement de fonds publics (dans une affaire qui cependant n’est pas allée au bout, l’intéressé étant décédé avant que son appel ne soit jugé).

Lors du passage de la délibération au Conseil Municipal, nous avions alors voté contre cette proposition. Devant un tel palmarès, ce choix nous semblait contestable : ce n’était pas là un signal très positif donné à nos concitoyens, d’autant que des personnalités au passé non entaché par les affaires ne manquent pas dans notre cité.