dbm1 Je suis née à Nice le 22 janvier 1953. Après avoir fait des études au Lycée Calmette et à la faculté   de Droit, je suis aujourd’hui maître de conférences à l’Université de Nice-Sophia Antipolis.

Entrée au Parti socialiste en 1976, j’ai participé à différentes instances internes et notamment au    Conseil National à partir de 2003.

Candidate à l’élection cantonale de Nice 7 en mars 2004, je suis devancée au second tour de 19 voix par Jean Hanot (UMP), adjoint à la sécurité à la mairie de Nice. Sur mon recours, l’élection est annulée par le tribunal administratif de Nice puis, Jean Hanot ayant fait appel, par le Conseil d’Etat. Une élection partielle est alors organisée les 12 et 19 juin 2005.

Surprenant tous ceux qui s’étaient laissés aller à faire des pronostics, je l’emporte avec 52,65% des suffrages contre Jean Hanot (47,35%) dans ce canton qui n’avait jamais été gagné par la gauche.

A la fin de l’année 2007, en opposition avec le Parti socialiste des Alpes-Maritimes depuis de nombreuses années, je décide de participer à l’élection municipale de mars 2008 sur la liste « Nice Autrement » conduite par mon mari, Patrick Mottard.

dbm2Exclue du Parti socialiste, je participe à la création d’une association « Gauche Autrement« .

En octobre 2010, j’ai décidé de rejoindre le Parti radical de gauche. L’appartenance à une formation relativement modeste m’a permis de conserver, tout en étant fidèle à mes valeurs, la liberté expérimentée pendant deux ans. En effet, adepte dans notre département d’une opposition à la fois résolue et constructive, je tiens à avoir les coudées franches pour encore mieux servir l’intérêt général.

Battue aux élections cantonales de mars 2011 (absente du second tour – à 16 voix près – pour cause de division de la gauche), je continue à m’intéresser de très près à la politique départementale et à l’avenir du canton de Nice 7 bien que n’ayant plus de mandat à ce moment-là.

En 2014, jedbm3 suis élue (dans l’opposition) conseillère municipale de Nice et conseillère à la Métropole Nice Côte d’Azur. Début 2016, je décide de constituer à la mairie mon propre groupe « Radical et Divers Gauche » avec Marc Concas, groupe dont j’assure la présidence. 

Je continue à m’investir au PRG et deviens membre du Comité directeur et du Bureau national.