L’ARÉNAS : QUE NOUS RÉSERVE L’AVENIR ?

 

Le quartier de l’Arénas ne manque pas d’atouts avec des institutions emblématiques de notre ville telles que le Parc floral Phoenix ou le Musée des Arts asiatiques, mais aussi des unités d’enseignements importantes comme le Lycée Paul Augier ou le campus de l’EDHEC.

Pourtant, ce quartier consacré essentiellement à des bureaux n’est pas un lieu très vivant, contrairement à la plupart des quartiers de Nice. Et l’on peut craindre qu’avec le projet du Grand Arénas, les choses ne s’améliorent guère. L’objectif est de créer un centre d’affaires international à vocation économique. Il va accueillir un Parc des expositions et un pôle d’échanges multimodal souhaitable. Mais ce sont autant de réalisations qui ne devraient pas donner plus d’âme à ce quartier. La Métropole Nice Côte d’Azur – qui d’ailleurs déserte progressivement les lieux – a beau prétendre en faire un quartier exemplaire, ce n’est pas en affublant systématiquement les réalisations du préfixe « éco » qu’on y parviendra.

La plupart des quartiers d’affaires que l’on trouve dans les  grandes villes se ressemblent tous. Dans le meilleur des cas, ils présentent une architecture futuriste peut-être esthétiquement intéressante, mais ils ne prétendent pas forcément à l’exemplarité en matière de mixité urbaine comme tentent de le faire croire le Maire de Nice et le Président de la Métropole.

Un quartier c’est aussi un espace social et de culture, des notions primordiales pour le bien-être des habitants et le bien vivre ensemble. Or, on peut craindre que les grands projets qu’ils présentent ne soient que des vitrines dont les reflets masquent un vide préoccupant.

Dominique BOY-MOTTARD (dominique.boy-mottard@ville-nice.fr)

Marc CONCAS (marc.concas@ville-nice.fr)

GROUPE RADICAL ET DIVERS GAUCHE (7, rue Alexandre Mari 2ème étage 04 97 13 34 69)