Le quartier du Port au bord de l’asphyxie

 

Le Président de la Métropole a choisi de transformer le quai Cassini en terminus de la ligne 2 du tramway. Nous avions à l’époque, attiré son attention sur les conséquences à haut risque d’un tel choix. Les faits nous ont donné raison puisque ce quartier enchanteur est désormais au bord de l’asphyxie.

– 120 places de stationnement ont été supprimées sur le Port pour implanter le terminus de la ligne 2 du tram ;

– la rue Barla est saturée en permanence, puisque cet axe reçoit les flots de circulation de l’est vers l’ouest ;

– le chantier impacte gravement la rue Cassini totalement impraticable ;

– le Bd Carnot est également impraticable durant les heures de pointe et particulièrement en période estivale;

– le Bd Stalingrad est saturé tout l’été lors de l’arrivée des ferries venant de Corse.

Comment a-t-on  pu concevoir un terminus de tramway sur le Port de NICE sans créer le moindre parking relais ? Où est la mesure incitative permettant aux habitants du Port de favoriser le transport en commun au détriment des véhicules si ces derniers ne peuvent être garés à l’image de ce qui se fait sur les parkings du Rouret et du Pont Michel ?

Nous avions pourtant proposé une solution simple  pour désengorger le quartier et supprimer les véhicules en surface : le creusement d’un tunnel partant du Quai du Commerce, pour rejoindre la pénétrante du Paillon sous Acropolis. Les sorties de ferries disposaient ainsi d’un accès direct vers l’autoroute et des navettes électriques conduisaient les riverains désireux de prendre le tramway, vers la Place Garibaldi qui est desservie par la ligne 1.

Malheureusement, le tunnel de la ligne 2 a anéanti ce projet.

Il est donc urgent de rechercher des solutions alternatives pour ce quartier qui n’a jamais bénéficié d’un plan de circulation cohérent.

 

Dominique BOY-MOTTARD (dominique.boy-mottard@ville-nice.fr)

Marc CONCAS (marc.concas@ville-nice.fr)

Groupe RADICAL ET DIVERS GAUCHE (Téléphone bureau : 04 97 13 34 69)