Quelques idées simples pour un quartier emblématique

Depuis quelques années, dans la continuité de la place Garibaldi, entre la rue Barla et la rue Bonaparte, une dynamique nouvelle s’est développée grâce aux commerçants qui a eu des effets positifs sur la qualité de vie, le lien social et la sécurité.

Cependant, la vigilance doit être de rigueur pour préserver le dynamisme et l’identité de ce quartier car le prochain transfert de la propriété du port du Conseil Départemental à la Métropole ne saurait permettre l’accroissement du nombre de bateaux de croisières et du tourisme de masse. La réalisation d’un tel projet pourrait avoir des conséquences fortement préjudiciables pour la qualité de vie des habitants du port avec une augmentation de la pollution et un accroissement des difficultés de circulation et de stationnement.

D’ailleurs, ce quartier mérite un plan de circulation digne de ce nom et l’encombrement quotidien des rues Barla et Cassini, axes reliant les quartiers Est au Centre-ville, ne sera pas réglé par l’arrivée prochaine de la ligne 2 du tramway sur le Quai Cassini.

Il convient impérativement de maîtriser les flux de véhicules sortant des ferries et souhaitant rejoindre l’autoroute Nice-Est et ceux en provenance de la basse et de la moyenne corniche, qui souhaitent traverser la ville. Nous avons fait plusieurs propositions : un tunnel pour absorber les véhicules sortant des ferries rejoignant la pénétrante du Paillon, une trémie place Max Barel permettant aux véhicules descendant de la Corniche André de Joly de rejoindre la Pénétrante à Acropolis.

Face à l’absence de réponse de la mairie, nous ne manquerons pas d’aborder ces thèmes importants lors du vote du prochain budget de la ville de Nice pour 2018.

Dominique BOY-MOTTARD (dominique.boy-mottard@ville-nice.fr)
Marc CONCAS (marc.concas@ville-nice.fr)
Groupe RADICAL ET DIVERS GAUCHE (Téléphone bureau : 04 97 13 34 69)