LES MÉSAVENTURES DU BOULEVARD DUBOUCHAGE

Rectiligne, bordé de platanes, le boulevard Dubouchage était au milieu du 19e siècle la frontière entre la ville (vieille) et la campagne environnante.

Le long de cette artère rectiligne ont été édifiées de superbes demeures, conçues par des architectes de renom dont la prestigieuse Villa Georges, témoignage de la présence russe à Nice.

Aujourd’hui, le boulevard Dubouchage est le deuxième quartier le plus ancien de Nice après la Vieille Ville. Avec ses immeubles aux façades remarquables, le quartier abrite une population traditionnellement locale mais qui, au fil du temps, s’est largement internationalisée.

Dessiné par le tramway et les grands axes de circulation, de la place Masséna au boulevard Carabacel, ce boulevard historique du centre-ville est excellemment situé.

Cependant, ces derniers temps, Dubouchage a rencontré de nombreuses difficultés, largement relayées par la presse, en même temps qu’étaient réalisés les travaux en souterrain de la ligne 2 du tram. Ainsi, en octobre 2016, des fissures en façade au numéro 27 dont l’origine n’est aujourd’hui toujours pas établie, suivies, en novembre de la même année, d’un arrêté de péril dans un chantier au n° 45, et plus récemment, une spectaculaire inondation en janvier 2018.

Le Théâtre de la Photographie et de l’Image a été déplacé et la bibliothèque Romain Gary, située au n° 21 bis, est fermée depuis juillet 2017… pour des travaux qui devaient initialement durer 6 mois.

D’où le sentiment que ce si beau boulevard, fleuron du patrimoine niçois, est quelque peu négligé, à l’instar de bien d’autres quartiers de notre ville, par une municipalité moins préoccupée par le cadre de vie des habitants de notre ville que par les grands projets à l’utilité parfois incertaine.

Dominique BOY-MOTTARD (dominique.boy-mottard@ville-nice.fr)
Mars CONCAS (marc.concas@ville-nice.fr)
GROUPE RADICAL ET DIVERS GAUCHE (sur rendez-vous ’04 97 13 34 69)