RIMIEZ-GAIRAUT : vivre mieux en écoutant les habitants

Ces quartiers bénéficient d’un environnement naturellement agréable. Mais cela ne justifie pas pour autant l’absence de projets de développement et d’amélioration de la qualité de vie ou la quasi inexistence de services municipaux sur ce territoire.

La circulation est particulièrement dangereuse avec des routes parfois étroites, particulièrement autour de l’aire Saint-Michel, et le manque de places de stationnement et de trottoirs.

Le canal de Gairaut prisé des joggeurs ne fait pas le bonheur de tous puisque des riverains au sud du canal subissent d’importants dégâts des eaux depuis bientôt 4 ans.

Les habitants n’ont pas manqué de faire de nombreuses propositions.

Ainsi, pour le stationnement dans l’avenue Cap de Croix, une demande de création d’un parking sur le terrain Vérani appartenant à la Ville avait été validée par l’adjoint du territoire qui avait également promis la réalisation d’un jardin dès 2011. Or début 2016, il a été demandé au Conseil municipal d’approuver sa mise en vente dans le cadre des cessions immobilières effrénées pour équilibrer le budget de la Ville.

Autre idée : pouvoir descendre à vélo et remonter en bus. Des pays européens et des villes françaises développent l’accès aux cyclistes dans les transports en commun dans le cadre de leur politique de mobilité durable. De plus, sur le plan économique, cela augmenterait la rentabilisation des bus collinaires.

On peut également évoquer le téléphérique urbain qui peut bénéficier de subventions du gouvernement. Écologique, économique et silencieux, il pourrait être réalisé relativement rapidement.

En résumé, dans ces quartiers où l’on vit plutôt bien, les habitants attendent de la municipalité un minimum de volontarisme et d’écoute pour vivre mieux.

Dominique BOY-MOTTARD (dominique.boy-mottard@ville-nice.fr)
Marc CONCAS (marc.concas@ville-nice.fr)
Groupe RADICAL ET DIVERS GAUCHE (Téléphone bureau : 04 97 13 34 69)