Saint-Maurice : la Ville peut mieux faire !

 

La place ne porte plus son nom mais tout un quartier l’a conservé. C’est qu’ici, les habitants aiment à se souvenir de ce qu’était cette partie de la ville où convergent vers la place Alexandre Médecin les avenues du Ray, Borriglione, Saint-Lambert et Henri Dunant. C’est toujours avec beaucoup d’émotion que les vieux de Saint-Maurice se plaisent à évoquer la qualité de vie d’avant entre Valrose et Vallon des Fleurs en passant par Chambrun.

Les choses ont bien changé depuis et si un peu de l’âme d’antan a survécu, une partie du quartier a été bouleversée par la circulation et son corollaire, le stationnement anarchique. On ne compte plus les véhicules garés en double file – notamment les véhicules utilitaires – obligeant les voitures qui empruntent la partie nord de l’avenue Borriglione à slalomer d’un côté à l’autre de la chaussée au plus grand dam des piétons.

À la décharge des contrevenants qui gênent la circulation, il faut bien reconnaître que les difficultés de stationnement sont devenues chroniques. Les parkings sont à la périphérie du quartier, ce qui est un problème aussi pour les riverains car, dans les immeubles relativement anciens, les places de stationnement n’ont pas toujours été prévues et jamais de façon suffisante.

La qualité de vie de Saint Maurice, c’était aussi son animation commerciale. De ce point de vue, n’étant pas sur le trajet du tram, l’avenue Henri Dunant paraît bien sinistrée aujourd’hui. Si le comité de quartier fait son possible en organisant différentes manifestations sur la place Alexandre Médecin et en signalant régulièrement les difficultés rencontrées par la population, c’est aux responsables municipaux qu’il appartient d’apporter des réponses efficaces. Nous le leur rappelons régulièrement.

 

Dominique BOY-MOTTARD (dominique.boy-mottard@ville-nice.fr)

Marc CONCAS (marc.concas@ville-nice.fr)

Groupe RADICAL ET DIVERS GAUCHE (Téléphone bureau : 04 97 13 34 69)