VALROSE, C’ETAIT BEAU AVANT…

Le quartier Valrose est aujourd’hui bouleversé par la saturation routière, les nuisances sonores et la pollution. A cela s’ajoute l’inquiétude des riverains face à une paupérisation apparente des rues et l’inefficacité des services de proximité.
L’insécurité urbaine s’accroit également dans ce quartier autrefois paisible et le dispositif des caméras de surveillance ne semble pas associé à une présence policière régulière.
La participation des élus de proximité du territoire aux assemblées générales des comités de quartier transforme trop souvent celles-ci en séance d’autocongrulation accentuant le sentiment des habitants d’être oubliés par la municipalité.
Le projet de parking Jeanne-d’Arc, si important pour l’ensemble du secteur Valrose-Borriglione, traîne depuis de trop nombreuses années. La municipalité nous dit aujourd’hui qu’il s’agit d’une de ses priorités (plutôt pour après-demain que pour demain…), mais on peut comprendre le scepticisme des habitants après l’échec des projets antérieurs malgré les promesses faites depuis 2008. Nous appelons cette réalisation de nos vœux et nous sommes disposés à soutenir toute démarche de l’équipe municipale qui ira dans le sens de la préservation du cadre de vie.
En revanche, nous serons toujours opposés à toute démarche de nature à y porter atteinte, ainsi qu’à tout type de décision prise sans concertation, telle que la suppression brutale de nombreuses places de stationnement dans ce quartier.
Nous restons toujours à vos côtés.