Faire bouger les lignes

Après avoir pratiqué une opposition vigilante et constructive durant le précédent mandat, nous souhaitons que ce capital de réflexion et d’expérience accumulés durant ce mandat puisse être mis au service de l’intérêt général. Notre souci d’exigence et de générosité peut se résumer ainsi :
« À Nice, la République partout, la République pour tous ».
Voici quelques exemples :
– Dénoncer les atteintes portées à la République par le communautarisme. La laïcité n’est pas l’écrasement mais le dépassement de tous les particularismes. Nous voulons créer un Observatoire de la laïcité, organe consultatif qui observe, informe et propose.
– Dénoncer la situation des femmes victimes de violence et de sexisme. Aucun territoire ne doit être interdit aux femmes qui doivent se sentir en sécurité partout et à toute heure.
– Faire de l’aide aux travailleuses pauvres et aux femmes seules élevant un ou plusieurs enfants, une grande cause municipale. La création d’une maison des femmes est une nécessité (accès à une information juridique ou sociale, consultations médicales ou psychologiques…).
– Démocratiser la culture. L’offre culturelle de notre ville est conséquente, mais les populations qui en jouissent restent encore très minoritaires. Une véritable démocratisation de la culture passe par une action constante, ciblée et concentrée sur la demande.
– Mieux accueillir les migrants en collaboration avec la Préfecture pour que cet accueil soit à la fois digne et insusceptible de créer des tensions avec les populations voisines des centres (un forum des réfugiés repensé).
Ces premières propositions marquent notre volonté d’entrer dans le débat municipal, voire de le provoquer.
Dominique BOY-MOTTARD (dominique.boy-mottard@ville-nice.fr)
Marc CONCAS (marc.concas@ville-nice.fr)
Groupe RADICAL ET DIVERS GAUCHE (Téléphone bureau : 04 97 13 34 69)