CQ  06/05/2016 – SEMIACS-ESTROSI

SEMIACS-ESTROSI : À L’INSU DE SON PLEIN GRÉ ?

 Christian Estrosi a toujours affirmé ne rien savoir des dysfonctionnements de la SEMIACS. Pour autant, il ne peut nier son engagement passé pour la mise en œuvre du «stationnement intelligent» dont il a régulièrement fait la promotion.

Ce projet-phare « lancé » en grande pompe en 2013, fer de lance de la Smart-City du maire de Nice, est hors service trois ans seulement après sa mise en place. De nombreux problèmes techniques ainsi qu’un défaut de mise en concurrence dans l’attribution des marchés pointé par la Chambre régionale des comptes ont largement affaibli la crédibilité du système.

La SEMIACS a décidé de suspendre ce dispositif qui  avait nécessité l’implantation de centaines de capteurs dans les bordures de trottoirs le long des places de stationnement.

Qui remboursera les 10 millions d’euros pris aux Niçois ?

Dominique Boy-Mottard et Marc

Conseillers municipaux, Groupe Radical et Divers Gauche