COMMUNIQUÉ DE DOMINIQUE BOY-MOTTARD – 28/10/2016
Conseillère municipale et métropolitaine PRG (groupe Radical et Divers Gauche)

ÉVITER LES IMPACTS POUR LES CONSTRUCTIONS EN SURFACE

Le passage du tunnelier du chantier de la ligne 2 du tramway après la station du square Durandy semble avoir provoqué des dégradations au niveau des bâtiments en surface. L’immeuble de l’Artistique situé au 27 boulevard Dubouchage (dans lequel se situe également le Théâtre de la Photographie et de l’Image) a vu apparaître un certain nombre de fissures (dont l’une, importante, en façade du Théâtre) et certains habitants de l’immeuble rencontrent des difficultés pour ouvrir ou fermer leurs portes palières ce qui pourrait être révélateur d’un mouvement des murs.

C’est pourquoi j’ai souhaité alerter Monsieur le Maire en lui adressant le courrier ci-après afin que toutes les mesures soient prises pour éviter que ces dégradations ne s’accentuent dans les jours qui viennent.

Monsieur le Maire,
Mon attention a été attirée sur un problème lié aux actuels travaux de la ligne 2 du tramway.
En effet, il semble que le passage du tunnelier ait récemment engendré des dommages, notamment dans l’immeuble de l’Artistique situé au 27,boulevard Dubouchage, dans lequel se situe également feu le Théâtre de la Photographie et de l’Image.
On constate de nombreuses fissures dont l’une assez importante en façade et les murs de l’immeuble ont vraisemblablement “bougé” puisque certaines portes palières ont de grandes difficultés à fermer. D’ailleurs les arbres qui sont plantés devant le bâtiment ont été étayés, ce que les habitants considèrent comme révélateur.
Ayant contacté différents services pour avoir des précisions quant au niveau d’avancement du tunnelier à ce jour (il semblerait que personne ne soit au courant, sinon qu’il a passé la future station du square Durandy) et tenté de joindre sans succès Madame Anne RAMOS, chargée de l’accompagnement du chantier, j’ai pensé qu’il était de mon devoir de vous signaler ce problème.
En effet, les riverains sont à juste titre très inquiets et se demandent si ces dégradations ne risquent pas de s’accentuer dans les jours qui viennent. Face à leur préoccupation, je vous remercie par avance de votre réactivité.
Je vous prie de croire, Monsieur le Maire, en l’assurance de mes salutations distinguées.

Nice, le 28 octobre 2016
Dominique BOY-MOTTARD