LE RECOURS À DES PARTENAIRES PRIVÉS POUR FINANCER DES PROJETS EST SOUVENT UNE MAUVAISE IDÉE POUR LES CONTRIBUABLES

 

La Chambre Régionale des Comptes a récemment confirmé que « La dette s’est fortement accrue entre 2007 et 2013 » (+ 44 %) et que « L’épargne dégagée par la section de fonctionnement ne permet désormais plus de couvrir le remboursement de l’annuité en capital de la dette. ». Cette épargne a connu une nouvelle dégradation en 2014, première année où se manifeste pleinement le coût de réalisation et d’entretien du stade Allianz Riviera.

La CRC demandait également au Maire des explications sur les 30 millions d’euros en provenance de la valorisation du stade du Ray servant à financer l’Allianz Riviera. À ce jour, nous n’avons reçu aucune explication et l’argument consistant à justifier l’opération immobilière privée du Ray pour financer la réalisation des équipements publics ne tient plus.

D’autres aberrations existent, comme l’opération du quartier de la Gare du Sud qui aura coûté in fine 55 millions d’euros au contribuable alors que la grande majorité des équipements qui en résulteront appartiendront à des opérateurs privés.

Aujourd’hui, nous surveillons également l’opération hôtelière du couvent de la Visitation qui se réalise dans des conditions qui révèlent une gestion pour le moins surprenante.

Le recours à des partenaires privés peut constituer une opportunité mais il ne peut en aucun cas servir à combler à n’importe quel prix, un déficit lié à un goût immodéré pour les projets mirobolants. Le PPP ne peut être la règle, il doit être l’exception.

Dominique BOY-MOTTARD   dominique.boy-mottard@ville-nice.fr

Mars CONCAS   marc.concas@ville-nice.fr

GROUPE RADICAL ET DIVERS GAUCHE  Tél. 0497133469